Lorsque vous découvrez la Toscane pour des vacances en amoureux ou en famille, outre le fait de choisir un gîte en Toscane, par exemple, ou un autre type de location saisonnière (villa, château, ferme Agriturismo ou appartement), s’il est un sujet à ne pas traiter à la légère, c’est bien la cuisine traditionnelle de la région !

nos gîtes en toscane

La cuisine Toscane dans l’histoire

La cuisine toscane est principalement composée de plats traditionnels et de desserts qui ont été élaborés depuis des siècles.

Le pain sans sel par exemple est une coutume que peu d’autres régions ont adoptée. Il semble que la coutume remonte au XIIe siècle. À l’apogée de la rivalité entre Pise et Florence, les Pisans ont vendu très cher le précieux ingrédient culinaire. Il existe également une hypothèse selon laquelle les seigneurs de Florence imposaient eux-mêmes des taxes particulièrement lourdes sur le sel.

Une autre caractéristique de la cuisine toscane est l’utilisation de la viande blanche et du gibier. Les produits de la ferme, où poulets, dindes, oies, pintades et pigeons picorent librement, les lapins et gibiers comme le lièvre et le sanglier, le faisan et le porc-épic ont toujours été au menu des grandes fêtes. Le porc est également largement utilisé, il suffit de penser au célèbre salami et autres produits spéciaux fruits de l’ingéniosité des pauvres gens.

Parmi les fromages, la tradition se concentre sur le pecorino à pâte dure : les plus célèbres sont Pienza et la Maremme; tandis que nous trouvons la ricotta parmi les fromages à pâte molle.

Enfin, il y a beaucoup de place pour les desserts comme les cantuccini di Prato. Rien à redire, lorsque votre séjour en maison d’hôte arrivera enfin, vous ne manquerez pas d’idée dans la cuisine ! 🙂

Une cuisine simple et locale

La cuisine toscane se caractérise par la multiplicité des recettes et des traditions culinaires, surtout en ce qui concerne le territoire auquel elle appartient et la tradition familiale. De nombreux florentins partent traditionnellement en vacances sûr la côte de la mer Tyrrhénienne, dans la région de Viareggio et sur l’île d’Elbe ; cependant ils ignorent souvent l’existence de plats locaux, qu’ils découvrent alors à l’occasion de leurs vacances. Pour cette raison, de nombreux auteurs proposent l’expression « cuisines toscanes » au pluriel pour mieux illustrer cette réalité.

Au fil du temps, la cuisine de la classe moyenne n’a trouvé sa place qu’au cours des derniers siècles; elle se distingue par l’utilisation de plus en plus importante dans les zones rurales de viande blanche ou de gibier, typique d’une classe moyenne aisée, par opposition à un emploi systématique de la viande de bœuf dans les zones urbaines, où la classe moyenne s’est développée. La consommation de gibier reste typique des zones rurales et montagneuses, où les toscans se rendent volontiers en villégiature ou en vacances.

La Pizza, la cuisine simple et délicieuse de la Toscane

Comme mentionné précédemment, la cuisine diffère considérablement de la côte à l’intérieur du pays : la croissance de la population de sangliers a permis d’utiliser toutes ses préparations presque partout. En Toscane, comme dans de nombreuses autres régions du pays, la viande sélectionnée est traitée avec du sel, du poivre et d’autres épices et conservée suspendue dans des environnements frais et secs.

nos gîtes en toscane

Par ailleurs, les poissons d’eau douce se retrouvent dans la situation des volailles : présents au cours des derniers siècles sur les tables des régions les plus pauvres et les moins développées, ils possèdent leur propre tradition culinaire. Consommés par les couches les plus pauvres de la population, ils leur doivent la méthode presque omniprésente de cuisson aux légumes.

Étrangement, c’est en ce qui concerne les légumes que les différences sont accentuées: la farine de pois chiche est utilisée presque exclusivement sur la côte, tandis que, inexplicablement, la farine de châtaigne est également utilisée en dehors des zones de montagne. L’épeautre, nourriture étrusque omniprésente, a été cultivé que dans le nord pendant de nombreux siècles et donne des plats typiques comme la soupe à l’épeautre. Jusqu’à il y a quelques décennies, le maïs était massivement présent dans le centre de la Toscane, et la polenta était plutôt consommée dans les montagnes en raison de son faible coût.

Quant à la production des fromages, divers et variés, elle s’étend dans toute la région.

La Pyramide Alimentaire Toscane

Une initiative intéressante est « la Pyramide Alimentaire Toscane » : c’est la première et la seule initiative existante à décliner les produits et les habitudes nécessaires à une alimentation correcte dans un contexte régional, conformément aux caractéristiques culturelles et aux traditions alimentaires de la région. La pyramide fournit des indications simples et éprouvées, respectueuses des traditions culturelles, agricoles et gastronomiques, utiles pour permettre à tous de vivre en bonne santé.

Chercheurs et scientifiques ont sélectionné certains produits en fonction de leurs caractéristiques organoleptiques, de leur variété et de leur authenticité, de leur typicité, de la proximité entre le lieu de production et le lieu de consommation.

Le résultat est la pyramide alimentaire toscane, en six niveaux qui incluent, de bas en haut :

  • Les fruits et légumes, omniprésents dans la cuisine
  • Les céréales et l’huile d’olive extra vierge
  • Les légumineuses, fruits secs, lait et yaourt
  • Le poisson et la volaille
  • Les fromage, œufs et pommes de terre
  • En enfin, en moindre quantité au sommet de la pyramide, la viande, la charcuterie et les desserts

Le tout arrosé d’un excellent vin de Toscane, et d’eau à volonté !

Vous comprenez bien que vos vacances en Toscane ne seront pas tristes ! Un gîte tranquille dans la campagne, à proximité de villes d’Art comme Sienne et Florence, une trattoria locale qui vous offre cette magnifique cuisine et un excellent vin pour savourer le tout : elle est pas belle, la vie ?